"OSER LA METAMORPHOSE".

 

Cette image de sous-bois est symbolique de notre chemin de vie où la lumière de notre conscience est présente en permanence.

 

C'est elle qui permet aux choses d'apparaître en nous dévoilant les ombres de ce qui étaient caché jusque là, et qui agissaient à notre insu.

 

Le monde nous demande de prendre conscience de nos états intérieurs afin de pouvoir agir en étant reliés à notre vérité, que sont nos valeurs, notre courage, notre détermination, notre volonté d'aller de l'avant, notre bienveillance, notre affirmation de soi, notre capacité de coopérer avec l'autre pour construire autre chose que le déjà connu.

 

Ces transformations concernent plusieurs domaines :

  • Par la manière dont nous réagissons aux sollicitations de la vie de tous les jours : sortir de la réaction (agir pour être) et agir en conscience (être Soi)
  • Dans notre manière d’apprendre : arrêter de reproduire les schémas et oser être dans la création et l’expression de ce que nous sommes.
  • Dans notre façon de nous adapter à la nouveauté : se libérer du connu sécurisant à l’origine de nos conditionnements et voir ce qui est là MAINTENANT pour oser affirmer qui l’on est vraiment.
  • Par notre manière de vivre ensemble et  sortir de la violence des comportements et des attitudes de survie/compétition et d’un sentiment d’identité basée sur la possession/territoire

 

Ces prises de consciences sont les réponses que nous donnons à notre besoin d'évolution :

  • Pouvoir anticiper (reconnaissance de son espace intérieur) et ne plus se sentir dans l’urgence (territoire à défendre)
  • Retrouver un sentiment de perspective (sortir du temps psychique) et entrer dans une meilleur visibilité de ce qui se passe (voir les choses telles qu’elles sont)
  • Rendre lisible ce qui se présente dans nos vies (décodages de la trame de souffrance et de la répétition des scénarios) et accéder au recul de la vision des choses et de leur connaissance.
  • Accéder à une compréhension immédiate de ce qui est là (s’ouvrir à la compréhension du sens de ce qui nous arrive) et se permettre d’entrer dans la chambre haute de sa conscience intime.
  • Etre dans l’écoute de ce que nous sommes (attention) à travers nos perceptions immédiates (ressentis, intuitions, visions, rêves lucides, facultés psychiques,…) et développer les facultés de l’intention et de la concentration dans la présence à ce qui est.
  • Savoir faire la différence (discernement) entre un état d’être  conditionné (transgénérationnel, inconscient collectif, croyances, influences environnementales/éducatives/culturelles, mémoires cellulaires, complexes du psychisme, mémoires énergétiques, nœuds karmiques,…) avec le sentiment d’être soi-même.