QUELQUES EXEMPLES DE PRATIQUE DE GÉOBIOLOGIE INTUITIVE


  • Une MAISON DE VIGNERON type XIXé qui n'arrivait pas à être chauffé, avec une facture conséquente, malgré des travaux de rénovation qui avaient été fait dans les règles de l'art ainsi que des terreurs nocturnes d'un enfant adopté réveillé en pleine nuit par des yeux brillants, alors qu'un avis psychiatrique n'avait diagnostiqué aucun trouble. La pratique a permis de libérer l'âme d'un enfant décédé noyé dans un bassin ainsi que la lignée maternelle qui était encore très présente dans la maison et qui demandait réparation du préjudice lié à l'enfant et à la prédation d'une personne qui a financièrement spoliée ceux qui auraient du recevoir un ancien héritage . Certains aménagements de meubles et de libération de mémoires ont du être fait. Le jardin était remplis d'entités diverses avec des vortex menant à des dimensions très sombres qui prenaient l'énergie ambiante pour alimenter ces consciences/énergies. Ces informations ont été confirmé après coup par les propriétaires de la maison lors de la restitution. 3 semaines plus tard, la maison avait augmenté de 4 degré de température, l'enfant n'avait plus de terreur nocturne due à l'appel à l'aide de l'âme de cet enfant. Le jardin était considérablement plus clair et léger aux dires de leurs amis qui n'étaient pas au courant de ma pratique et qui avaient cru que des coupes avaient été faites dans le jardin pour éclaircir le lieu.
  • Un couple de jeunes parents a eu des jumelles et avait déménagé récemment dans une maison. Leurs enfants de 3 ans n'arrivaient pas à dormir et le propriétaire de la maison se montrait intrusif avec eux, par l'intermédiaire d'un garage mitoyen au leur. Ce qui causait aux parents de la fatigue qui menaçait leur santé et leur bonne humeur, ainsi que quelques troubles mineurs du comportements des enfants à la crèche, qu'avaient diagnostiqué leur médecin traitant. La pratique a permis de replacer des espaces personnels et de délimiter les identités des personnes, notamment vis à vis de la mère du père et de ce propriétaire au comportement intrusif. L'intime, le professionnel et la vie sociale étaient mélangé dans les espaces de la maison de bien des manières (meubles, aménagements, cadeaux inappropriés, anciens meubles gardés par loyauté familiale, intrusion de l'énergie des voisins dans la chambre des enfants en particulier, etc). Sur leur demande, je leur ai conseillés quelques plantes dépolluantes ainsi que des suggestions d'emplacement et de pratiques pour les rendre autonome. Conséquences : le père s'est positionné vis à vis du propriétaire, et a négocié son passage dans un garage situé à côté du leur. Cet homme s'est affirmé et positionné vis à vis de sa mère, en lui rendant des cadeaux toxiques. Les enfants ont retrouvé un sommeil calme et réparateur et les parents ont retrouvé une vie de couple.
  • Une jeune femme m'appelle d'avoir été effrayé en rentrant tard chez, alors que son sac à main avait virevolté d'un coup au-dessus d'elle, comme si on avait donné un coup de pied dedans et qu'aucun animal n'avait été vu sous la lumière de la lune de cette nuit là. La pratique a permis de mettre en évidence que le coup avait donné par le rassemblement de plusieurs dizaines d'âmes coincées dans ce lieu pour demander de l'aide à cette jeune femme, qui est devenue par la suite thérapeute sophrologue et passeur d'âme sous ma supervision. En clairvoyance, je vois que de la terre avait été rapporté et qu'elle est pollué par toutes sortes de choses dont des entités et des âmes. Je vois des croix et des pierres tombales. Je discute avec ces âmes pour répondre à leur demande en faisant le médiateur avec cette jeune femme inexpérimentée. Une cinquantaine d'âme était coincée : la majorité souhaitait partir, ce qu'ils ont fait avec simplicité et douceur pour elles. Un quart demandait des explications afin de comprendre certaines choses sur l'après-vie. Une fois qu'elles se sont apaisées, elles ont pu partir pour rejoindre leurs futurs destinations pour continuer leur chemin. Enfin, quelques âmes récalcitrantes dont certaines très virulentes n'acceptaient ni leurs morts, ni le fait que leur vie terrestre était terminé. Il y avait beaucoup d'agressivité et des tentatives d'alliances avec moi, ce que j'ai refusé. Certaines ont pu entendre et partir à contre-coeur. D'autres sont restés entêtées. Les guides présents m'ont dit que ce n'était plus de mon ressort et qu'ils s'en chargeaient. Conséquences : cette situation a permis à cette jeune apprentie thérapeute d'accepter de s'ouvrir à d'autres dimensions et d'accepter son rôle de passeur d'âme. Plusieurs guérisons se sont produites dans sa famille par la suite et ont permis de libérer une parole sur des non-dits très lourds. Lors de l'entretien de restitution, elle m'a appris qu'il s'agissait de terre rapportée par son père dans le terrain de ses parents, et qu'il s'agissait de terre de cimetière et de terre de terrain vague voir de décharge municipale dont personne ne voulait.